mercredi 31 décembre 2008

La restauration des Cressonnières

Dans les Yvelines, les espaces naturels couvrent 80% du territoire, soit 230 000 hectares, dont 68 000 hectares d'espaces boisés. Les 2 090 ha de la commune de Bullion sont couverts par 61% de forêt, 31% de terre agricole et 8% d’espace urbain.
Entre le domaine des Aulnes et la place de la mairie, la végétation dense cache trois bassins allongés qui datent du début du XIXe siècle. Peut-être étaient-ils l'un des premiers lieux d'exploitation rationnelle du cresson, à l'image de l'Essonne voisine. On peut en douter, compte tenu de l'absence d'une source d'eau à gros débit, des pièces d'eau trop larges et trop profondes. La largeur des bassins et la forme en hémicycle du bassin principal pourraient aussi faire penser aux caractéristiques d'une pièce d'eau d'agrément, celle du proche manoir de Guette.

Le chantier de restauration des Cressonnières du 7 au 25 juillet 2008 a permis de nettoyer les bassins et débroussailler le sentier autour des bassins des Cressonnières qui sont alimentés par le ruisseau de la Guette.
Merci à Sheren, Yesne, Mantchisse, Cosimo, Alonzo, Indra, Stefano encadré par Franck Gbalé, Benjamin Devaux et Justine Peguet et à tous les jeunes et moins jeunes dont ont participé de près et de loin à ce projet de restauration du site des Cressonnières. Grace à tous ces volontaires bénévoles internationaux de l’association « Etudes et Chantiers Ile-de-France » et aux jeunes de « l’Espace Jeune » de Bullion, nous pouvons emprunter le sentier pédestre et admirer la faune et la flore du site.

Source: parc-naturel-chevreuse, l’historique de Bullion

Voir aussi :
Le compte-rendu du Conseil Municipal (Séance du 24 juin 2008)
(fichier word)

A propos du Mouvement études ET chantiers :
Le mouvement études ET chantiers développe depuis 1962 par l'intermédiaire de ses associations régionales des projets d’éducation populaire de volontariat, en France et à l'étranger, ainsi que des projets de lutte contre les exclusions.
Par l’étude, l’animation et la mise en œuvre technique et pédagogique de projets collectifs, études Et Chantiers vise la participation active de jeunes et d’adultes à l’aménagement, l’équipement, la sauvegarde des espaces naturels et bâtis.
Le mouvement études ET chantiers développe Trois politiques d'action :

1) Le travail volontaire des jeunes volontaires: accueil et envoi de jeunes volontaires (dès 14 ans) sur des chantiers internationaux à moyen et long terme en faveur du développement local et de l'intérêt général. Sous l'égide de l'Union Européenne, les jeunes de 18 à 25 ans peuvent participer au Service Volontaire Européen(SVE) pour une durée de 6 mois à 1 an.

2) Economie solidaire et lutte contre les exclusions : dans le cadre des politiques sociale et professionnelle menées par l'Etat, les Conseil Régionaux et Généraux, des actions de formation sociale et professionnelle sont créées par études ET chantiers. Dans ce cadre de redynamisation sociale et d'insertion professionnelle, des chantiers-école se déroulent sur des périodes allant de 3 à 12 mois en alternance de formation et de travail.

3) Coopération internationale : études ET chantiers, à travers sa Délégation Internationale, collabore avec 85 associations partenaires dans 60 pays, en Europe mais aussi en Afrique, au Moyen Orient et en Amérique.
Les associations de Service Volontaire coordonnent leurs actions et leurs échanges au niveau de 3 réseaux internationaux :
- en France : COTRAVAUX
- en Europe : ALLIANCE
- dans le Monde : C.C.S.V.I.

A propos du cresson :
À l'Ecole du cresson
Le cresson de Fontaine
Le cresson et son histoire

Aucun commentaire: